3 façons d’entretenir le focus sur ses essentiels

“Focus”, “essentiels”, ou encore “créer du temps” pour se consacrer à ses grandes priorités, voilà un ensemble de sujets séduisants dont on adore parler avec Gwen !

Et pour cet article, je vous propose de tendre un maximum vers le concret.

On va voir ensemble 3 pratiques qui font partie de notre routine, sur lesquelles on a du recul et une certaine expérience à partager, et qui vont vous permettre d’ancrer ce recentrage qui nous fait tant échanger sur le groupe Facebook, sur les réseaux, lors de nos goûters Flow Life ou en début de cours.

Ces pratiques nécessitent que vous ayiez déjà trouvé vos essentiels donc, si ce n’est pas le cas, vous pouvez vous reporter à l’article que nous avions dédié à leur recherche il y a quelques semaines avec un exercice de listes à télécharger pour lequel on a eu de très chouettes retours.

Si la question de vos essentiels est au contraire très claire et que vous en êtes au stade de leur entretien au quotidien, alors passons sans plus tarder à nos 3 façons de rester concentré dessus.

essentiels

L'exercice des trois listes

Trouver ses essentiels, renforcer son focus, créer du temps pour les choses qui comptent, voilà 3 envies qui nous ont déjà ramené plus d’une fois au-dessus d’un carnet.

Et une fois n’est pas coutûme, nous y retournons avec un exercice qui va combiner les trois, et que vous pouvez faire en début de semaine ou le dimanche soir (surtout si vous aimez préparer votre semaine à l’avance pour démarrer votre lundi matin en mode action, défaits de toute planification).

A tous les adeptes du Bullet Journal, vous pouvez très facilement l’intégrer en y consacrant une page récurrente. Je l’ai par exemple beaucoup pratiqué en l’associant à ma page “vue à la semaine”.

Ma page de gauche contenait mes tâches rangées sous trois catégories (à faire, peut-être, rendez-vous), et la page de droite me servait à cet exercice.

De cette manière, je l’avais inclus à ma routine, j’étais sûr d’y passer, de ne pas zapper, et de profiter de tous ses bienfaits.

Si mon charabia journalesque vous a laissé perplexe, je vous propose la lecture de mon article sur le Bullet Journal, dans lequel je propose plusieurs modèles pour se lancer avec toutes les explications par type de page pour bien en saisir toutes les subtilités.

L'exercice des trois listes

L’idée pour cet exercice ? Prendre pour la semaine une résolution dans ces 3 domaines :

  • Relation à soi
  • Relation aux autres
  • Projet / épanouissement

Et pour y mettre tout de suite un maximum de concret, je suis retourné dans mon vieux Bullet Journal pour y récupérer quelques exemples.

Pour “relation à soi”, j’ai écrit des choses comme :

  • Prendre 20 minutes pour écrire et faire le point sur les composants de ma vie là, maintenant
  • Dessiner une mind-map qui relie là où je suis et là où je souhaite aller
  • Prendre 2h le dimanche pour prendre un café seul et cogiter

Le principe avec ce premier domaine, c’est plus ou moins de se couper du monde pour capter les petites réflexions qui n’apparaissent que par temps calme.

Si on est constamment pris, on ne les capte pas. Mais si on arrive à ralentir et faire le vide, alors on peut récupérer de chouettes raisonnements et tout autant de déclics.

Pour “relation aux autres”, j’ai écrit :

  • Lancer une conversation avec les gars et poser une date pour se voir
  • Appeler Matias (nos appels avaient pour habitude de durer des heures)
  • Envoyer un message à Lily pour prendre des nouvelles

Là, rien de particulier, il faut juste se consacrer à notre cercle, le passer en priorité et choyer nos liens.

Généralement, l’idéal, c’est de se consacrer aux amis avec qui on échange peu parce qu’à chaque fois les discussions durent, ou que l’on ne veut pas envoyer un message à la vite et prendre le temps.

Le grand risque de ces relations, c’est de les délaisser parce qu’on ne prend pas ce temps nécessaire, bien qu’il soit toujours agréable. A vouloir bien faire, on finit par ne pas faire (une des plus grandes incohérences de nos relations sociales).

Donc cette colonne, c’est le lieu privilégié pour ces amis là.

Pour “projet / épanouissement”, le but est de viser une “quick win” sur quelques chose qui nous anime (pour celles et ceux qui ne connaissent pas ce terme, il n’y a rien de subtil, on parle très simplement de “victoire rapide”).

On peut par exemple trouver un petit projet court à créer pour viser une réalisation finale en 2 semaines, pas plus.

L’idée, c’est de ne pas se lancer dans quelque chose d’interminable ou de taxant mais au contraire de simple et rapide. On vise un accomplissement éclair qui nous fera plaisir.

Pour ce dernier domaine, rien de ce que j’avais écrit dans mon Bullet Journal n’est pertinent car beaucoup trop spécifique. Je pense que cette catégorie nous est propre et se base sur nos passions, nos projets de toujours et nos envies passagères. Mais voici quelques idées assez génériques qui me viennent en tête comme ça :

  • Ecrire un article et le publier sur Medium (par exemple sur notre façon de vivre ou notre passion, en s’adressant à un néophyte curieux qui souhaiterait en savoir plus)
  • Démarrer et terminer une formation courte sur Udemy ou Skillshare
Incertitude

La méditation

La méditation, ce n’est pas que 10 minutes passées à ramener notre attention sur la respiration depuis notre liste de courses ou les tâches ménagères qui nous attendent.

Bien que cette façon de pratiquer soit très bénéfique pour la concentration, pour la faculté à conserver son attention ou pour son calme intérieur et la douceur de ses pensées, c’est vers une méditation plus “active” que nous allons nous tourner pour entretenir le focus sur nos essentiels.

Car on peut aussi prendre le contrôle du projecteur en quelque sorte, et orienter notre attention sur un mantra, une phrase courte ou encore un mot.

Et c’est un excellent moyen de passer des petits mots à son inconscient, d’épingler des notes, de donner une feuille de route à son pilote automatique.

Pratiquée ainsi, la méditation devient un excellent moyen de renforcer son attention sur ses essentiels en profitant d’un effet “post-it sur le bord de notre écran de PC”, et en faisant collaborer notre inconscient pour que nos automatismes se dirigent vers nos essentiels.

Plus besoin d’y penser constamment et de se reposer sur sa faculté à se rappeler en permanence qu’il faut mettre l’accent sur telle ou telle chose. Notre conscient n’est aux commandes que peu de temps dans la journée en fin de compte. Donc un coup de main de notre inconscient va nous ramener sur la bonne rive de façon très efficace.

Et cette pratique de la méditation, elle se fait également un espace privilégié pour notre créativité grâce au travail de visualisation que l’on peut y placer.

Par exemple, il est tout à fait possible de visualiser nos points d’attention comme un océan fait d’un empilement de couches, et d’imaginer ensuite que l’on fait remonter nos essentiels à la surface.

C’est une façon de donner forme à ce tri des focus que j’aime beaucoup utiliser dans la semaine, la vision d’un océan et de son opposition “surface visible” et “profondeur hors de portée” me parle beaucoup.

Pour donner un maximum de concret : j’utilise l’application Tide tous les jours pour méditer (j’adore la bande son “océan”). Si vous le souhaitez, vous pouvez poser un créneau dans votre journée, après votre lecture de cet article, pour méditer 10 minutes sur vos essentiels et trouver un moyen de les épingler, bien visibles.

Et si vous sentez que vous avez besoin d’être motivés pour passer à l’action, retrouvons-nous ! On se donne rendez-vous sur le groupe Facebook et on file sur Zoom pour méditer tous ensemble.

méditation

Le Yoga Nidra

Le Yoga Nidra, c’est magique !

Je le concède, de loin, quand on ne connait pas, on pourrait croire qu’il s’agit d’une énième pratique de relaxation moderne semblable à tant d’autres

Voire même une de ces pratiques à la mode aux allures de machine à sous sur laquelle on a posé une licence !

Mais non, c’est tout le contraire. C’est une pratique millénaire aux effets absolument bluffants et incomparables.

Tellement, que si la science ne s’y est intéressée que très récemment, c’est parce que les études qui visaient à en comprendre les bienfaits mélangeait sa pratique à celle de la méditation dans tous ses protocoles, si bien que son efficacité était systématique “diluée”, comme “tirée vers le bas” par la méditation.

Et quand on connait les bienfaits de la méditation, on comprend que pour que les attraits d’une pratique aient été “dilués” à cause d’une association dans les protocoles de test, c’est qu’on a affaire à quelque chose de remarquable.

En fait, depuis quelques années, les chercheurs ne cessent de s’en étonner et préconisent aujourd’hui le Yoga Nidra dans tout un tas de situations comme l’anxiété, la dépression, l’insomnie ou encore l’addiction.

Et pour la vie de tous les jours, c’est tout simplement un excellent soutien dans la gestion du stress, un gros renfort pour notre sommeil, un créateur de déclics phénoménal pour nos grandes réflexions, et avant tout : une pratique très plaisante aux effets hors norme (on se croirait drogués quand on pratique !)

Sur la plateforme, on a consacré un dossier au Yoga Nidra pour détailler tout ce qui se passe durant une séance et ce à quoi on peut s’attendre avec une pratique régulière.

Et on le pratique ensemble tous les vendredis à 19h quel que soit votre abonnement.

Pour vous faire une idée, vous trouverez un cours en vidéo en accès gratuit sur notre page Yoga et si vous accrochez, la plateforme en compte plein d’autres que vous pouvez faire quand vous voulez et à votre rythme.

Et le rapport avec le focus sur ses essentiels ?

Lors d’une séance de Yoga Nidra, nous allons être invités à choisir ce qu’on appelle un “sankalpa”. Il s’agit du focus de notre séance, de l’intention que l’on souhaite placer au coeur de notre pratique.

Et c’est par ce biais là que nous allons pouvoir insérer notre envie de placer nos essentiels au coeur de notre semaine.

En début de séance, formulez votre intention puis laissez la magie du Yoga Nidra vous faire traverser les couches du conscient et de l’inconscient pour vous reprogrammer et jouer avec un effet de levier des plus efficaces.